Il y a certainement eu, à une époque reculée, un forgeron qui a façonné sur son enclume une béquille à partir d'une ébauche en acier. C'est la raison pour laquelle on emploi le terme impropre de « béquilles pour écurie ». L'extrémité recourbée vers la porte avait pour but d'empêcher que la bride reste accrochée. Ce qui était utile pour le monde animal devait refaire son apparition un siècle plus tard dans de nombreux matériaux et d'innombrables teintes sur les portes. Avec cette version plus petite, Johannes Potente voulait amener le modèle initial dans le domaine de l'habitat privé, ce qui lui a parfaitement réussi.